Thèse


Vers une éducation ouverte : Faire, réflexivité et culture pour une éducation-recherche


par Bohas, Amélie ; Brion, Sébastien ; Dandoy, Aurore ; Fabbri, Julie ; Godé, Cécile ; Grandazzi, Albane ; Huyon, Martine ; Irrmann, Olivier ; Resca, Andrea ; Vallat, David ; de Vaujany, François-Xavier

Édité par RGCS, Research Group Collaborative Spaces 2019 - 43 p. - En français

Résumé

Les sciences ouvertes et citoyennes connaissent un intérêt et croissant de la part des chercheurs, des étudiants et des activistes. L’idée de libérer et de coproduire la connaissance est déjà ancienne, mais le développement d’infrastructures digitales globales, les cultures du libre, de nouveaux régimes de propriétés et les mouvements maker et hacker ont accéléré un certain nombre de transformations. Les connaissances se produisent et se diffusent plus que jamais en dehors des lieux institutionnels de savoir. Cependant, une partie du monde académique traditionnel reste perméable à la culture des sciences ouvertes. Plus généralement, la dichotomie entre (co)production et diffusion de connaissances reste vive. Cette note de recherche propose un diagnostic de cette situation en partant tout d’abord des tendances en cours dans la société française. Constatant un certain nombre de décalages qui sont autant d’opportunités et de leviers pour une éducation ouverte, les auteurs s’appuient ensuite sur huit expérimentations réalisées en France et en Italie afin de faire des propositions. Toutes convergent vers l’idée d’une éducation ouverte qui ne serait que le prolongement ou le chiasme des sciences ouvertes. La note s’achève par trois propositions très politiques pour une éducation-recherche ouverte.



Signalez un lien brisé

Chargement des enrichissements...